[1] Le rapport « KEY FACTS » (2014) : un descriptif

Ce rapport a pour objet de rendre compréhensibles et accessibles les transformations inévitables de la condition écologique globale qui résultent des modes de vie actuels. A l’aide de ressources variées, il dresse un panorama factuel synthétique de la disposition écologique actuelle en 4 parties accessibles séparément en format pdf sur les rubriques du site, ou à partir de ces liens :

  • Climat : l’élaboration de ce rapport a été motivée par les dernières analyses du climat. Il est pratiquement certain aujourd’hui que le réchauffement observé ces dernières décennies est bien imputable à l’Homme. Ce réchauffement produit déjà des événements dramatiques, qui vont se répéter et s’aggraver, car nous ne connaissons encore que les premiers soubresauts d’un climat dérégulé. Que penser alors du franchissement des seuils de fracture de 2° qui amènerait irréversiblement l’Humanité à s’engager sur le sentier des + 4/5° avant la fin du siècle ?
  • Écosystèmes : sous le règne humain, la planète pourrait connaître la sixième extinction massive : en fait celle-ci pourrait déjà avoir débuté. Cette situation trouve toujours son origine dans les activités humaines. Avec les pollutions aux hydrocarbures, aux plastiques, aux métaux, aux pesticides, avec des prélèvement hydriques insoutenables, des déboisements toujours plus étendus, et une agriculture qui érode les sols, les écosystèmes deviennent méconnaissables. Sans surprise, cette dégradation généralisée anéantit la biodiversité.
  • Matière & Énergie : sans énergie, sans métaux, les économies ne peuvent croître. A l’heure où le pic de pétrole conventionnel est dans le rétroviseur, où pour exploiter les hydrocarbures restants, il faut convertir toujours plus d’énergie et polluer comme jamais, quelles options restent-il ? Assez peu en fait : la déplétion des métaux montre que la généralisation des énergies renouvelables, mal appréhendées du grand public, n’offre guère autant de possibilités que les énergies abondantes du passé.
  • Synthèse & Prospective : l’empreinte écologique globale ne cesse d’augmenter du fait de nos modes de vie, de l’urbanisation de masse, et de l’augmentation de la population. Pour satisfaire ses besoins actuels, l’Humanité aurait déjà besoin de 1,75 Terres. Mais les projections annoncent que d’ici 15 ans, nous aurions besoin d’augmenter les apports en eau, en nourriture, et en énergie, de 30% environ. Inutile de palabrer, il suffit de cibler les faits : notre modèle de développement est au bord de la rupture.

Ouvrons les yeux, il est temps de tirer la sonnette d’alarme

A noter que le rapport a fait l’objet d’un rectificatif succin et probablement non exhaustif en 2015, que vous trouverez disponible ici.


[2] L’auteur et les sources du rapport

L’auteur du document, Hadrien Kreiss, est diplômé en droit public et en politiques publiques. Autant dire qu’il n’est certainement pas expert, ni en physique, ni en chimie, ni en biologie, ni en physiologie, ni en économie, ni en urbanisme etc. Pour autant, la qualité des sources systématiquement citées dans les développements atteste du travail conséquent qui a été fourni, plus d’une année dédiée à temps plein à la confection de ce rapport.

L’idée du projet est justement de montrer qu’il n’est pas nécessaire d’avoir reçu d’avoir reçu une formation transverslae correspondante pour se faire une idée claire des questions écologiques, et d’aboutir à des conclusions radicales, tant qu’il est possible de se donner le temps pour recenser et agencer les faits. Dans la mesure où ces problématiques impactent et impacteront nos modes de vie, chaque citoyen devrait être avisé des problèmes. Le document a reçu plusieurs relectures des membres de l’association et de personnes extérieures, grâce auxquelles des fautes ont pu être corrigées, et des amendements heureux ont pu être inscrits.

L’ambition du rapport ne réside pas seulement dans l’aperçu global de l’état de la planète. Il offre les moyens à chacun de forger son propre jugement en livrant chacune des sources qui ont permis son élaboration. A l’exception d’une poignée d’ouvrages, chacune des sources est vérifiable sur Internet en quelques clics.  Accéder à la rubrique « Sources »

Les sources de ce rapport sont composites. En voici une typologie rapide :
–   Quelques ouvrages, dont les auteurs sont géographes, sociologues, ingénieurs etc. ;
–   Un grand nombre d’articles scientifiques qui relèvent de différentes disciplines : climatologie, écologie, biologie, géographie, démographie, politiques publiques etc., et des articles d’experts privés (sur la question des hydrocarbures notamment) ;
–   Un grand nombre de rapports. Ceux-ci sont issus de différents types d’institutions : organisations internationales, organisations non gouvernementales, compagnies privées, administrations, agences, parlements nationaux etc.;
–   Des sites internet, renvoyant à des articles de presse, ou à des sites spécialisés.

A de rares exceptions près, l’information collectée s’arrête au mois de juillet 2014.

 Accéder au document : Résumé Key Facts (version pdf)
(Clic droit : enregistrer sous)pdf-icon


[3] Règles d’utilisation du rapport et des informations

Le rapport Key Facts (2014) de Watch-out Project sont régies par les règles de créative commons :

<a rel= »license » href= »http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ »><img alt= »Licence Creative Commons » style= »border-width:0″ src= »https://i.creativecommons.org/l/by-nc-nd/2.0/fr/88×31.png » /></a><br />Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la <a rel= »license » href= »http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ »>Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France</a>.

Creative Commons

 

 

Partagez autour de vous :